Lien aux anciens

Apprentis d’Auteuil a à cœur de maintenir des liens forts avec ceux qui ont vécu une étape de leur parcours à ses côtés.

L’article 1er des statuts d’Apprentis d’Auteuil indique que la fondation doit « Aider et soutenir dans la vie ceux qu’elle a instruits et formés, maintenir avec eux et entre eux des liens, de confiante amitié… ».

Cet engagement statutaire fait partie inhérente des missions Apprentis d’Auteuil. Le projet de la fondation indique « … aux anciens qui lui font appel, la fondation d’Auteuil reste disponible toute leur vie… ».

Les établissements Sainte-Bernadette ont ouverts en 1945 dans le Béarn avec pour objectif d’accueillir des jeunes afin de leur proposer un projet éducatif adapté. Tout au long de ces années un grand nombre de jeunes, lycéens et collégiens, ont été accompagnés dans leur parcours d’élèves avec toujours la même volonté de réussite.

Quelques témoignages forts

« Une structure hors du commun où les éducateurs, les enseignants sont à l’écoute et ont mis toutes leurs énergies pour me mettre sur le droit chemin. Grâce à eux je me suis renforcée dans ma personnalité. Je garde un souvenir très fort pour toutes ces personnes qui ont travaillé avec force, cet amour de vouloir sortir les jeunes de leurs galères, un endroit unique où, contrairement à un établissement classique, les profs se donnent à fond et veulent nous voir réussir. Merci à tous, je garde à jamais dans mon cœur votre affection ».

CELINE LEPICARD


« J’y ai plus que jamais appris l’humilité, le respect d’autrui et que la première des religions, c’est de croire en « Soi ». mes meilleurs souvenirs sont restés en cette terre d’accueil que fut, pour moi, le Béarn qui, disait-on, était une deuxième patrie».

ALAIN FRANCE

 

« J’ai gardé de super bons souvenirs. à Sainte-Bernadette, il y a des éducateurs formidables et des professeurs qui m’ont beaucoup aidée. Il y a eu des hauts et des bas avec les éducateurs, mais je garde beaucoup de souvenirs. Ce passage à Sainte-Bernadette m’a permis de changer. depuis, j’ai obtenu mon cap vente. je travaille comme assistante de vie aux familles et j’ai une petite Giulia qui a dix mois. »

FLAVIE VEROUL


« Je suis arrivé à la rentrée de septembre 1969 à sainte –Bernadette et j’ai tout de suite été intégré à l’ambiance de cette maison qui fut la nôtre toutes ces années durant. Intrigué par l’image du Père Brottier, dont les portraits étaient visibles, j’étais loin d’imaginer qu’il conditionnerait une bonne partie de ma vie. J’intègre une sixième, puis la quatrième que je dois redoubler, et enfin la troisième dont on disait : « Là tu es chez les grands ! BEPCen vue ! » merci à toi professeur de français qui a su voir en moi des talents dont j’ignorais même la possibilité.»

PIERRE AMESTOY

 

Pour lire plus de témoignages