Présentation

Présentation des établissements Sainte-Bernadette

 

Tél: 05 59 66 53 26

Fax: 05 59 66 11 70

Mail: etablissements.ste-bernadette@apprentis-auteuil.org

 

 

Vue aérienne du château d'Audaux - Ets Sainte- Bernadette
Tout d’abord, veuillez trouver, dans les liens suivants, une carte détaillée du coin afin de mieux situer les lieux et des liens qui renvoient vers le site des Apprentis d’Auteuil:

 

Google  Map

 

Itinéraire

 

Plaquette des Ets Sainte Bernadette 

Collège

Lycée professionnel

IES Sainte-Bernadette

 

 

 

Une des particularités des établissements Sainte – Bernadette c’est le travail en lien étroit entre les professeurs, les éducateurs et tous les autres membres du personnel pour le bien des jeunes accueillis, par le biais de divers projets pédagogiques et éducatifs, de projets transversaux…

L’objectif étant de préparer les jeunes à l’autonomie et à l’insertion socio-professionnelle.

 

Offrir à des élèves le moyen de trouver ou retrouver confiance en eux, en les autres, de s’épanouir et d’apprendre afin de réussir leur insertion scolaire, sociale et professionnelle.

 

Les établissements Sainte – Bernadette sont rattachés aux Apprentis d’Auteuil, antérieurement appelés  Orphelins Apprentis d’Auteuil, puis Fondation d’Auteuil.

 

Fondation catholique reconnue d’utilité publique, elle accompagne 30 000 jeunes et familles dans plus de 220 établissements. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par l’Aide sociale à l’enfance. La fondation dispense 80 formations professionnelles dans 19 filières.

En région Sud-Ouest, Apprentis d’Auteuil accompagne plus de 2500 jeunes.

Son originalité est d’associer une prise en charge scolaire et une prise en charge éducative.

Dès lors, les Apprentis d’Auteuil et donc, les établissements Sainte – Bernadette, relèvent autant de l’Education Nationale et de l’enseignement catholique, que de la Protection de l’Enfance.

Les établissements Sainte – Bernadette bénéficient d’un parc arboré de neuf hectares en plein cœur du Béarn, avec vue sur la chaîne des Pyrénées et sur le gave d’Oloron.

lIs dépendent de la Région Sud Ouest avec les établissements de Blanquefort et Saint Estèphe (Gironde), les établissements de Toulouse – Montauban.  Madame Escribes en est la Directrice Régionale, Monsieur Korczéniuk, le Directeur Territorial.

 

Madame Jarrosson dirige les établissements Sainte – Bernadette qui comprennent:

 

Le collège.

Avec des classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème générale accueille des jeunes de 11 à 15 ans en situation de retard, d’échec scolaire, ou en risque de déscolarisation. Ces classes forment un cycle tremplin vers la voie professionnelle qui permet de donner ou redonner au jeune le goût des études en bâtissant un projet scolaire et professionnel, de remotiver les jeunes.

 

Les dispositifs relais.

 

Depuis 2016 et pour une durée de trois ans, le FSE – fonds social européen – finance les trois dispositifs ci -après.

 

Logo FSE ABan

 

  •  L’internat relais: auparavant appelé ERS – dispositif de réinsertion scolaire. Depuis la rentrée 2011-2012, ce dispositif vient s’ajouter au panel de formations des Ets Sainte – Bernadette.

Ce dispositif a pour vocation d’accueillir pendant un an au moins, sous forme de contrat,  des élèves très perturbateurs ( 5 à 8 jeunes de niveau 5ème, 4ème, 3ème ) qui ont fait l’objet de multiples exclusions mais qui ne relèvent ni d’une prise en charge thérapeutique ni d’un placement dans le cadre pénal. Une scolarisation aménagée valorisant le respect des règles sociales et scolaires : enseignement , activités sportives et culturelles . L’accent est mis sur la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences, le réinvestissement dans une démarche d’apprentissage et l’importance du respect des règles de la vie sociale et scolaire pour permettre une poursuite de scolarisation générale, technologique ou professionnelle. Au-delà d’un accompagnement visant à structurer la vie sociale et scolaire des élèves, c’est bien la construction d’un parcours de réussite, de réinsertion qui est au cœur même des finalités poursuivies par l’ I R. L’encadrement est assuré par deux professeurs des écoles spécialisés, deux éducateurs.

 

  • L’atelier interne de remobilisation scolaire

Deux après-midis par semaine, les éducateurs de vie scolaire et la psychologue de l’établissement peuvent prendre en charge, individuellement, les élèves pour lesquels certaines difficultés auront été remarquées en classe.

C’est un temps de re mobilisation scolaire qui vise à redonner goût aux apprentissages scolaires en travaillant sur les moteurs de motivation : retrouver de l’estime de soi, reprendre confiance en soi, donner du sens aux matières scolaires, changer son image au sein d’un groupe-classe, etc.

 

  • Le SPRES

Le SPRES  – service de prévention des ruptures éducatives et scolaires  – ouvre sur Pau, en septembre 2017. Il s’agit d’une unité mobile de remobilisation scolaire composée d’une équipe spécialisée qui se déplace dans les collèges privés de l’agglomération paloise.  Un binôme composé d’une enseignante et d’un éducateur, coordonné par un enseignant spécialisé, intervient à la demande des chefs d’établissement.

Sur cette rentrée scolaire 2017-2018, le SPRES concernera, dans un premier temps, l’entrée en 6ème pour des élèves qui étaient suivis à l’école par le réseau d’adaptation.

 

 

Le lycée professionnel.

Il accueille des jeunes de 15 à 20 ans en situation de retard ou d’échec scolaire ou en risque de déscolarisation.

 

  • 3ème préparatoire à la voie professionnelle – Prépa – Pro. Cette classe accueille des élèves qui expriment le désir de découvrir plus précisément un champ professionnel, au contact d’élèves ayant déjà effectué leur choix d’orientation. Ces jeunes effectuent des stages de découverte en entreprise. Ils préparent le DNB – Diplôme National du Brevet, série professionnelle – et peuvent poursuivre leurs études pour préparer un CAP en 2 ans ou un BAC Pro en 3 ans.

 

 

  •  CAP Maintenance des bâtiments de collectivités – MBC –  en deux ans dont l’objectif est de former des professionnels capables d’intervenir dans le gros œuvre et le second œuvre (maçonnerie, charpente, couverture, vitrerie), les structures mobiles et les réseaux d’appareillage concernant la plomberie, le sanitaire, le chauffage et l’électricité.   Depuis février 2017, les mineurs non accompagnés ont intégré cette classe.

 

Des méthodes souples, des outils variés sont mis en place pour permettre aux jeunes de retrouver confiance en eux avec des parcours adaptés à la diversité des niveaux, des classes à effectifs réduits, des ateliers techniques, du soutien individualisé et aide aux devoirs, une consolidation s’appuyant sur des outils informatiques, des projets européens…

 

L’Internat Educatif et Scolaire ou IES.

Il est composé de lieux de vie spacieux et chaleureux.

L’IES propose un accueil structurant, dans un cadre privilégié et héberge des jeunes de 11 à 20 ans confiés par leur famille, sur préconisation des services sociaux ou médico-sociaux avec une prise en charge des services départementaux de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Il est organisé en lieux de vie avec des chambres de 2, 3 ou 4 maximum.

Les MNA – mineurs non accompagnés

Les premiers  MNA (ex Mineurs Etrangers Isolés) sont arrivés à Sainte-Bernadette début 2017, confiés par le Conseil Départemental. Loin de leurs parents, venant du Mali, d’Afghanistan, de Guinée et d’ailleurs, leurs histoires individuelles sont riches d’enseignement.

Pour mémoire, le lycée professionnel Sainte-Bernadette forme déjà, depuis des années, des élèves relevant de cette appellation. Mais, jusqu’à présent, ils étaient suivis par des structures externes (MECS – maison d’enfants à caractère social – de Brassalay à côté d’Orthez, ABS – sauvegarde de l’enfance – de Bayonne…) dans lesquelles ils étaient pris en charge week-end et vacances. La nouveauté réside dans l’accueil permanent et l’accompagnement total de ces jeunes par Sainte-Bernadette, week-ends et vacances compris.

L’internat Sainte-Bernadette accueille depuis la rentrée de janvier 2017, des garçons de 15 à 18 ans. Par roulement, des éducateurs se relaient pour les encadrer. Cette équipe, complétée par une maîtresse de maison et des surveillants de nuit, les accompagne dans l’apprentissage de la langue française, le cas échéant, ainsi que dans l’acculturation, les démarches administratives.

Pour les jeunes francophones, une alternance de cours de mise à niveau et de stages est permise par leur inscription au lycée professionnel. Les élèves ont l’occasion de partager des temps d’activités le soir et le mercredi après-midi avec les autres jeunes accueillis. Ils sont également inscrits dans des clubs sportifs des alentours: basket, foot. Depuis février, des jeunes suivent des cours de la filière MBC – maintenance des bâtiments de collectivités ou sont en apprentissage, à l’extérieur.

Salon d'un lieu de vie

 

 

 

 

Pour tout autre renseignement sur nos établissements, cliquez sur les diverses sous pages en dessous de la page Présentation.

Vous découvrirez ainsi tout ce que nous proposons.