Voici les articles classés dans la catégorie : Le collège | Pastorale | Temps forts

Pèlerinage VTT organisé par le Diocèse

pèlerinage VTTDu 3 au 8 juillet, des collégiens de Sainte-Bernadette associés à d’autres du département, traverseront le diocèse en VTT pour relier Orthez au sanctuaire de Sarrance.

Tu es en 5ème, 4ème ou 3ème, et les kms en vélo ne te font pas peur ? 
Alors le Pélé 64 est fait pour toi !

Ce pèlerinage est organisé par le Diocèse.

Excellentes vacances, bon été à toutes et tous et à la rentrée scolaire prochaine !

Les élèves qui participent au tennis école vont à Paris

tennisUn projet de tennis école a vu le jour à l’initiative de Romaire Prophète – animateur pastoral – pour permettre aux élèves de l’établissement de découvrir ce sport ou de perfectionner cette activité pour ceux qui la pratiquent déjà.

En temps scolaire, ce projet rentre dans un cycle « sports de raquettes » qui est déterminé par Nicolas Bonnacié – professeur d’EPS.

En temps éducatif, un groupe de 8 élèves volontaires jouent le jeudi soir, sur le court de Navarrenx.

Certains participants vont porter hauts les couleurs de l’établissement au tournoi inter-sites Haras de Jardy organisé en région Ile-de-France, la semaine prochaine. Nous les encourageons à faire de leur mieux. Ils vont également avoir l’honneur et le privilège d’assister à des matches lors du tournoi international de Roland Garros.

 

Nous remercions bien chaleureusement la Fondation Robert Abdesselam et la Fondation Lacoste pour le financement de la pratique de ce sport.

Le bol de riz: action de solidarité

bol de rizLes établissements Sainte -Bernadette participent à l’Opération Bol de Riz, action de Solidarité vis à vis des populations qui ne mangent pas à leur faim que ce soit en France ou dans le monde. C’est un temps de sensibilisation, également, auprès des jeunes accueillis.

Le vendredi 14 avril, jour du départ en vacances de Pâques, l’ensemble du personnel et des élèves va donc se mobiliser pour soutenir la communauté du Cenacolo, par le biais d’une démarche de solidarité.

Ce jour là, divers jeux – foot, babyfoot, ping pong, … – seront proposés afin de glisser, en douceur, vers les vacances de Pâques.

 

Antérieurement, le bol de riz a permis d’aider les associations suivantes: association Œil en faveur des enfants haïtiens, puis les restos du coeur, l’œuvre internationale Points Cœur…

La différence entre le prix d’un repas normal et le bol de riz consommé va servir à venir en aide et apporter une contribution aux membres de la communauté du Cenacolo de Lourdes que nous connaissons depuis quelques années déjà et que nous avons rencontrés au cours des actions fêtant Sainte Bernadette en février dernier.

Une fort belle action humanitaire et solidaire, organisée par Romaire – animateur en pastorale, à laquelle chaque jeune et adulte des Ets Sainte-Bernadette est convié.

L’association Coexister pour une intervention auprès des classes

coexisterDes intervenants de l’association Coexister sont venus sur site pour s’adresser à l’ensemble des élèves.

Tayeb, un jeune de confession musulmane et Sarah, chrétienne, sont venus de Bordeaux. Tandis que Fabienne, originaire de Mourenx, est arrivée de Toulouse. Elle est aussi chrétienne comme Sarah et elle est secrétaire du groupe Coexister Toulouse.

Apprendre à accepter la différence de l’Autre pour réussir à vivre ensemble, car l’Autre n’est pas notre rival mais notre complément.

La coexistence active, ils la vivent à travers le dialogue, la solidarité et la sensibilisation. De confessions différentes, ils ont témoigné de la possibilité de vivre ensemble en s’enrichissant de nos singularités. Les jeunes ont ainsi appréhendé la différence entre athée et agnostique et partagé sans tabou leurs questionnements sur les différentes religions.

Cette intervention a été mise en place dans un cadre de sensibilisation pour aider les élèves à avoir un regard plus ouvert autour d’eux, notamment le regard qu’ils puissent avoir sur les religions.

Dans chaque classe, ces jeunes adultes ont pris le temps de déconstruire les préjugés concernant les diverses religions. Par le biais d’outils pédagogiques , ils ont aidé au décryptage du principe de liberté de penser, de conscience et de religions, de l’apprentissage de la laïcité à la déconstruction des clichés pour motifs religieux ou de croyances.

A travers une photo sur laquelle il y avait : un jeune musulman, un chrétien, un juif, un bouddhiste et un agnostique, les élèves devaient trouver la religion de chacun des jeunes sur la photo. Les élèves sont évidemment tous tombés dans le piège et ont pu se rendre compte que souvent, les représentations ne disent pas toujours vrai. Ce travail a attiré leur attention sur les conséquences que peuvent avoir ces représentations.

La participation de tous les élèves, du plus jeune au plus âgé, a été riche et constructive.
« Nous avons retenu qu’il est important de se respecter les uns les autres et de respecter toutes les religions, de ne pas faire de discrimination » disent quelques élèves.

 

L'association Co-exister à Sainte-BernadetteNB: L’association Coexister existe depuis 2009.

La solidarité est « le cœur de l’action de Coexister. Apprendre à se connaître n’a de sens que s’il s’agit ensuite d’agir ensemble en faveur d’actions citoyennes ou solidaires, au service des membres de la société sans distinction de culture ou de religion. »

Pèlerinage territorial d’Apprentis d’Auteuil

pélerinageLe pèlerinage territorial Apprentis d’Auteuil va se dérouler dans la semaine sainte, le mercredi 12 avril, pour les élèves, les personnels, les familles, les anciens élèves et les collaborateurs extérieurs qui le souhaitent.

Un temps de cheminement et de partage sur les chemins de Gironde entre le village de Cazats et l’Abbaye du Rivet.

Chez les chrétiens, Mardi gras survient la veille du mercredi des Cendres, premier jour du Carême dont les origines remontent au IVe siècle. Le père Roger Philibert, vicaire à l’ensemble paroissial Sainte-Foy, l’explique : « Dans la tradition chrétienne, le carême est une période de pénitence calquée sur les quarante jours passés, selon la Bible, par Jésus-Christ dans le désert. Le carême s’étend du mercredi des Cendres au samedi Saint, veille de la fête de Pâques, qui commémore la résurrection de Jésus-Christ. Autrefois, il correspondait au cheminement des catéchumènes qui étaient baptisés à Pâques.

Pour les chrétiens, le carême est un chemin, un parcours, un pèlerinage, mais un pèlerinage joyeux puisqu’il s’agit de plonger à nouveau dans la vie du Christ. Il faut chasser l’image de la sinistrose trop souvent collée au mot carême.

Cette remise en cause, cette marche jusqu’à la victoire de Pâques a trois maîtres mots : discerner (au lieu de cataloguer), accompagner (au lieu de juger), intégrer (au lieu d’exclure). Quarante jours pour m’ajuster un peu plus encore à l’Évangile. Quarante jours pour me laisser enseigner, écouter la Parole, me laisser interpeller. »

pèlerinage

Pour l’Ascencion, une retraite régionale Apprentis d’Auteuil des sacrements, pour les jeunes qui participent au catéchisme, aura lieu à Lourdes.