Voici les articles classés dans la catégorie : Educatif | la vie scolaire | Le collège | Pastorale | Temps forts

Les olympiades des études solidaires

Tous les élèves du collège des établissements Sainte  – Bernadette participent activement aux Olympiades d’Etude Solidaire.

Etudes solidaires

La participation de tous les collégiens, durant les heures d’étude prévues quotidiennement dans leurs emplois du temps, devrait rapporter une belle somme pour cette démarche solidaire en faveur des pays et enfants défavorisés.

Les Olympiades d’Etudes Solidaires sont une action innovante d’éducation au développement et de sensibilisation à la solidarité, à travers laquelle les jeunes et les entreprises peuvent s’investir et soutenir des projets de coopération.

Du 9 novembre au 14 décembre, les élèves se rendent dans des salles d’étude solidaires pour y étudier et parrainent ainsi le projet soutenu. En effet, pour chaque heure d’étude réalisée dans ces salles, les entreprises sponsors verseront 1€ à un projet éducatif.

Cette année, les 576 € récoltés par les Ets Sainte-Bernadette, soit 750 heures d’études, vont aider l’association Camelon qui soutient 5000 filles et garçons âgés de 5 à 24 ans, des Philippines, pour construire, rénover deux médiathèques et participer à l’achat de matériel pédagogique (http://www.cameleon-association.org/benevoles-volontaires-investissement-mesure/)

L’objectif des Olympiades est de sensibiliser les jeunes à l’importance de l’éducation et de leur faire prendre conscience de l’impact de la formation sur l’amélioration des conditions de vie des personnes. En effet, l’éducation des jeunes est un des plus importants facteurs de développement d’un pays.

En participant aux Olympiades, les jeunes sont encouragés à se montrer solidaires, responsables et à s’investir pour atteindre l’un des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement : l’accès universel à l’éducation.

L’effort de ces jeunes permet ainsi de financer différents projets d’aide au développement destinés aux jeunes du Sud, touchant essentiellement aux domaines de l’éducation et de la formation professionnelle. Les étudiants font ainsi preuve de solidarité de manière active et deviennent des protagonistes engagés de l’aide au développement.

Voir le site des Etudes solidaires ici

 

NB: Etudes mises en place à Sainte-Bernadette par Romaire Prophète – animateur pastoral -, en lien avec les professeurs, les éducateurs de la vie scolaire et de l’internat.

Intervention de l’association Génération numérique

génération numériqueL’association Génération Numérique revient dans l’établissement afin de sensibiliser les élèves sur les dangers potentiels, les risques liés à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux , mais aussi parler des enjeux et des risques liés aux outils du numérique.

Génération Numérique est une association experte et spécialisée dans les problématiques liées aux usages numériques et à l’éducation aux médias.

Projet de fabrication d’objets

atelier de créationLes mardis et jeudis après-midis, dans le cadre des parcours éducatifs et des EPI – enseignements pratiques interdisciplinaires – Messieurs Amigorena et Arrouzet- professeur d’atelier, M. Yetto – professeur de mathématiques et Didier Barberteguy – éducateur d’internat – proposent aux élèves du collège de travailler sur un projet de création d’objets.

Les élèves apprennent à réaliser divers objets pour décorer les lieux de vie pour Noël. Ils travaillent le bois, le métal, la mosaïque, le carrelage, découvrent l’électricité pour les éclairages des décorations, travaillent également les mathématiques pour les mesures…et découvrent ainsi divers outils.

Ce projet s’insère dans le cadre de la réforme du collège et des EPI qui permettent de construire, d’approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective.

La notation comptera pour la moyenne trimestrielle. Les élèves de 3ème pourront présenter ce projet lors du brevet des collèges.

Lecture de la dictée solidaire en faveur de l’association ELA

dictée ELAComme chaque année, s’est déroulée pour les classes du collège et de l’Internat Relais, la lecture de la dictée ELA– top départ du lancement de la Campagne contre les leucodystrophies dont l’illustre parrain est Zinédine Zidane.

C’est la 10ème année que les établissements Sainte – Bernadette participent à cet événement d’ampleur nationale.

La dictée a été lue aux élèves de 6ème -5ème par Madame Lambert – conseillère départementale et maire du village de Araux- qui nous a fait l’honneur d’accepter l’invitation lancée par l’éducatrice Claudine Vigneau.

Pour les autres classes, ce sont les enseignants qui ont lu le texte écrit par Leila Slimani -journaliste et écrivain franco-marocaine qui a obtenu le prix Goncourt 2016.

C’était avant tout un message de solidarité dont le but est de fédérer les élèves mais aussi la communauté scolaire et éducative autour de la noble cause ELA.

« On a pensé aux enfants malades qui n’ont pas la chance, comme nous, de pouvoir marcher, courir. On a soutenu moralement les personnes malades en écrivant le texte de la dictée » disent des collégiens.

Texte de la dictée ELA

Le tennis école

tennisL’an dernier, un projet de tennis école a vu le jour à l’initiative de Romaire Prophète – animateur pastoral – pour permettre aux élèves de l’établissement de découvrir ce sport ou de perfectionner cette activité pour ceux qui la pratiquent déjà. Ce projet se poursuit cette année.

En temps scolaire, ce projet rentre dans un cycle « sports de raquettes » qui est déterminé par Nicolas Bonnacié – professeur d’EPS.

En temps éducatif, un groupe d’élèves volontaires pratiquera ce sport le jeudi soir, sur le court de Navarrenx.

Certains participants iront porter hauts les couleurs de l’établissement au tournoi inter-sites Haras de Jardy organisé en région Ile-de-France, en fin d’année scolaire. Ils auront, également, l’honneur et le privilège d’assister à des matches lors du tournoi international de Roland Garros.

 

Nous remercions bien chaleureusement la Fondation Robert Abdesselam et la Fondation Lacoste pour le financement de la pratique de ce sport.

tennis