Voici les articles classés dans la catégorie : Educatif | la vie scolaire | Le collège | Le lycée | Pastorale | Pédagogique

L’association Coexister pour une intervention auprès des classes

coexisterDes intervenants de l’association Coexister sont venus sur site pour s’adresser à l’ensemble des élèves.

Tayeb, un jeune de confession musulmane et Sarah, chrétienne, sont venus de Bordeaux. Tandis que Fabienne, originaire de Mourenx, est arrivée de Toulouse. Elle est aussi chrétienne comme Sarah et elle est secrétaire du groupe Coexister Toulouse.

Apprendre à accepter la différence de l’Autre pour réussir à vivre ensemble, car l’Autre n’est pas notre rival mais notre complément.

La coexistence active, ils la vivent à travers le dialogue, la solidarité et la sensibilisation. De confessions différentes, ils ont témoigné de la possibilité de vivre ensemble en s’enrichissant de nos singularités. Les jeunes ont ainsi appréhendé la différence entre athée et agnostique et partagé sans tabou leurs questionnements sur les différentes religions.

Cette intervention a été mise en place dans un cadre de sensibilisation pour aider les élèves à avoir un regard plus ouvert autour d’eux, notamment le regard qu’ils puissent avoir sur les religions.

Dans chaque classe, ces jeunes adultes ont pris le temps de déconstruire les préjugés concernant les diverses religions. Par le biais d’outils pédagogiques , ils ont aidé au décryptage du principe de liberté de penser, de conscience et de religions, de l’apprentissage de la laïcité à la déconstruction des clichés pour motifs religieux ou de croyances.

A travers une photo sur laquelle il y avait : un jeune musulman, un chrétien, un juif, un bouddhiste et un agnostique, les élèves devaient trouver la religion de chacun des jeunes sur la photo. Les élèves sont évidemment tous tombés dans le piège et ont pu se rendre compte que souvent, les représentations ne disent pas toujours vrai. Ce travail a attiré leur attention sur les conséquences que peuvent avoir ces représentations.

La participation de tous les élèves, du plus jeune au plus âgé, a été riche et constructive.
« Nous avons retenu qu’il est important de se respecter les uns les autres et de respecter toutes les religions, de ne pas faire de discrimination » disent quelques élèves.

 

L'association Co-exister à Sainte-BernadetteNB: L’association Coexister existe depuis 2009.

La solidarité est « le cœur de l’action de Coexister. Apprendre à se connaître n’a de sens que s’il s’agit ensuite d’agir ensemble en faveur d’actions citoyennes ou solidaires, au service des membres de la société sans distinction de culture ou de religion. »

Les élèves de 4èmes et l’association Effort de Conscience: en musique

effort2conscienceDans la lignée du clip vidéo réalisé par les élèves de 3ème,  les élèves de 4ème vont travailler, trois jours durant, sur de la MAO – musique assistée par ordinateur – et écriture de textes en partenariat avec des intervenants de l’association Effort 2 Conscience, sous la houlette de l’éducatrice Dominique Cazanave avec Maria-Teresa Robinet – professeur de français et d’espagnol. Les éducatrices Marie-Christine Coupiat, Claudine Vigneau et d’autres enseignants, veilleront également, à la bonne marche de ce beau projet.

Ce travail s’insère dans le cadre de la réforme du collège et des enseignements pratiques interdisciplinaires – EPI – qui  permettent de construire, d’approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective.

L’action éducative réalisée auprès des jeunes favorise le développement personnel de l’élève dans son ensemble – bien être, savoir faire et savoir être. Il s’agit de leur permettre de vivre des moments où ils développent leur créativité, leur autonomie, leurs prises d’initiatives, leur confiance en eux, en vue de les préparer à leur future insertion socio-professionnelle.

Divers objectifs sont visés dans ce projet qui se déroule sur trois jours : développer la création et la pensée individuelle, développer des attitudes citoyennes, renforcer la culture artistique, rédiger des textes, … Un travail qui s’apparente à celui d' »auteur compositeur ».

Il s’agit de créer ses propres morceaux musicaux via le logiciel Ableton et de rédiger des textes qui seront enregistrés dans le but de réaliser une chanson collective.

S’engager dans ce projet est, pour ces élèves de 4ème, une manière de partager une expérience innovante, de rencontrer, d’échanger avec différents acteurs réunis autour et pour eux.

Selon les élèves: « c’est super intéressant. On crée nos propres morceaux. On adore ».

NB: Un grand merci aux intervenants de Effort 2 Conscience pour ce partenariat pérenne ô combien constructif et porteur pour les élèves. Cela fait plus de six ans que cette association vient à Sainte-Bernadette. Une longue et belle aventure.

En attendant la diffusion de la chanson collective, voici les musiques composées par ordinateur: le 1er morceau est réalisé par Rayan, le 2ème par Kyara, le 3ème par Alexandra, le 4ème par Hadrien, le 5ème par Jordan, le 6ème par Mike, le 7ème par Kyllian.

 

 

 

 

 

 

L’atelier des filles


atelier des fillesUn atelier spécifiquement dédié aux filles
 vient de voir le jour pendant le temps périscolaire du mardi soir, à l’initiative de Héléna Decreuse – enseignante d’histoire / géographie.

Par le biais de diverses thématiques – esthétique, coiffure, fitness,  photographie, « l’atelier des filles » touche différentes compétences essentielles à l’adolescence telles l’estime et l’image de soi, la construction de l’identité et du schéma corporel.

Les activités de déco créative, de cuisine, de danse et de chants sont de nature à aider au développement d’un esprit de camaraderie entre les filles, de se découvrir différemment et de se créer des souvenirs ensemble.

Via les activités d’arts, d’écriture féminine et de temps de parole/visionnage sur le sujet « les réseaux sociaux et féminité », une réflexion sera entamée sur leur comportement entre elles – vocabulaire, attitudes et gestes posés-, l’importance de se respecter ainsi que de construire des relations saines, empreintes de solidarité.

 

atelier des filles

Intervention sur les méthodes contraceptives et la sexualité chez les adolescents

sexualité, contraception

Frédéric Pouyanne – infirmier scolaire et Romaire Prophète – animateur pastoral, qui exerce également des tâches au pôle santé de l’établissement- sont intervenus  pour sensibiliser tous les élèves sur la sexualité, les méthodes contraceptives, les relations affectives, la prévention des maladies sexuellement transmissibles, les dangers des réseaux sociaux…

Ultérieurement, un intervenant de l’association génération numérique viendra sur site rencontrer les élèves dans le cadre d’une prévention  Médias et Sexualité. Il abordera l’impact des médias sur la construction des jeunes publics.

 

pôle santé

Pèlerinage territorial d’Apprentis d’Auteuil

pélerinageLe pèlerinage territorial Apprentis d’Auteuil va se dérouler dans la semaine sainte, le mercredi 12 avril, pour les élèves, les personnels, les familles, les anciens élèves et les collaborateurs extérieurs qui le souhaitent.

Un temps de cheminement et de partage sur les chemins de Gironde entre le village de Cazats et l’Abbaye du Rivet.

Chez les chrétiens, Mardi gras survient la veille du mercredi des Cendres, premier jour du Carême dont les origines remontent au IVe siècle. Le père Roger Philibert, vicaire à l’ensemble paroissial Sainte-Foy, l’explique : « Dans la tradition chrétienne, le carême est une période de pénitence calquée sur les quarante jours passés, selon la Bible, par Jésus-Christ dans le désert. Le carême s’étend du mercredi des Cendres au samedi Saint, veille de la fête de Pâques, qui commémore la résurrection de Jésus-Christ. Autrefois, il correspondait au cheminement des catéchumènes qui étaient baptisés à Pâques.

Pour les chrétiens, le carême est un chemin, un parcours, un pèlerinage, mais un pèlerinage joyeux puisqu’il s’agit de plonger à nouveau dans la vie du Christ. Il faut chasser l’image de la sinistrose trop souvent collée au mot carême.

Cette remise en cause, cette marche jusqu’à la victoire de Pâques a trois maîtres mots : discerner (au lieu de cataloguer), accompagner (au lieu de juger), intégrer (au lieu d’exclure). Quarante jours pour m’ajuster un peu plus encore à l’Évangile. Quarante jours pour me laisser enseigner, écouter la Parole, me laisser interpeller. »

pèlerinage

Pour l’Ascencion, une retraite régionale Apprentis d’Auteuil des sacrements, pour les jeunes qui participent au catéchisme, aura lieu à Lourdes.